Présentation

Présentation sommaire

(par un ami de l’artiste)

(à l’aimable attention du jury  de la BIENNALE di MANTOVA 2 017)

Le créateur artistique « FORMACOLOR artisticreator » est venu à L’ART après un drame qui a failli lui coûter la vie : une attaque au couteau par un drogué voleur  en manque de « cash » pour s’acheter sa dose l’a laissé pour mort sur le macadam d’une mégapole, à l’aube, tandis qu’il se rendait paisiblement à la gare principale pour y prendre un train de nuit… ! Sous ces auspices, il est certain que son travail artistique témoigne d’une certaine gravité, puisque traversé par le vouloir « Laisser Trace » ; on peut comprendre que, croyant sa dernière heure venue, lorsque ce couteau de l’assassin s’abattit sur lui (il dit qu’il imagina à ce moment là une toile d’araignée dont un fil, pendant, se rompait…), il fut hanté par la suite par quelque chose d’Absolu : la peinture peut, à l’aune de certains créateurs artistiques, être conçue de la sorte ! C’est un « fou de peinture » que FORMACOLOR.

Les exemples abondent de ce monde,  a qui par ailleurs il a rendu hommage, dans le premier paragraphe de son Manifeste parisien (Saint Germain-Des-Prés) dit « Pour ART DE L’EXTREME / GEST’ART » (2000-2001) : Vincent Van GOGH, bien sûr, mais également Amedeo MODIGLIANO et tant d’autres  (1)! Tout un programme. L’œuvre majeure de la Série- Manifeste s’intitule « Requiem Pour Une Espèce » (huile sur toile, format 55 x 33 cm) ; si des faits personnels ont interféré, comme dans toute création artistique, il est à noter que cet artiste fait preuve d’une grande élévation de pensée tout en se préoccupant, de par sa formation universitaire, du Sociétal à partir des sciences sociales (à un moment historique où L’Occident paraît  quelque peu vaciller sur lui-même… ?) ; le « Requiem » est comme chacun sait une messe des morts : en peinture c’est peut-être la première fois qu’un artiste se colle à pareil thème ( ?), autour des Nouvelles Représentations Collectives reliées au processus de MONDIALISATION/GLOBALISATION : la possible disparition de l’Espèce pour cause de Réchauffement climatique (« Warning Warming ») fait maintenant partie de la conscience planétaire !   (2).

Par delà cet « extrême », il n’est pas insensible au « brave new world » (Aldous HUXLEY) qui se met en place avec d’incommensurables disparités, véritable « ciseaux » (selon la métaphore des  économistes) qui un jour ou l’autre cisailleront peut-être nos démocraties occidentales auxquelles nous sommes tant attachés, pour les Libertés (3). Dans tous les cas, c’est cette problématique que « L’Art De La Mondialisation » / « Globalisation / Art » a mis au débat depuis 2 008 dans le cadre de ce qu’il est convenu de nommer « LA MOUVANCE ».  « Le Pacte Léonin De La Mondialisation » (huile et encre Lefranc & bourgeois 100 x 100 cm), qui sera exposé à la prestigieuse BIENNALE di MANTOVA 2 017 en est l’œuvre-phare, « L’attrait Mortifère De La Marchandise » (idem) venant compléter la Nouvelle Donne Mondiale sur le thème du recul du Sacré et de La Spiritualité au profit d’un consumérisme ultra déjà souligné par Barbara KRUGER dès les années 70 (« I shop therefore I am », sérigraphie).  Coïncidence ou pas, bien des Autorités parmi celle qui font l’opinion, relayent dorénavant  ces problématiques, s’en inquiètent ou s’en préoccupent (présidente de la réserve Fédérale américaine, le pape François etc. …), et, il est même un professeur de l’Université de Melbourne qui a repris à l’identique notre « Requiem pour une espèce » pour  intituler son ouvrage (traduit aux Presses Universitaires de Science Po). Croyant à ce qu’il fait, FORMACOLOR répète à l’envi que son travail viendra s’inscrire un jour parmi les œuvres qui ont tenté de Dire Le Monde, son monde, ce sur un mode universel ; à un moment où les prédictions d’un Marshall Mac LUHAN, qui en matière de Médias en connaissait un  rayon, se font jour  sur le mode du « village planétaire » tout en laissant une place honorable à « la galaxie Gutemberg », il est à noter que La MONDIALISATION / GLOBALISATION a secoué tous les sociétaux (4).

                Pour conclure, en artiste visionnaire et atypique, utopique aussi, il convient d’indiquer que « FORMACOLOR artisticreator » (albert ETTORI) est le porteur d’un projet intitulé Voie Sacrée / Via Sacra qui consisterait à racheter un certains nombre de bâtiments religieux ou autres qui jalonnent l’Ile de Corse du nord au Sud, pour en faire (tout en respectant strictement la partie Sacrée) des lieux  accessibles aux bourses modestes, avec systématiquement une perspective artistique et culturelle.

———————————————————————————

  • Extrait :

« MANIFESTE

Pour

ART DE L’EXTREME / GEST’ART

 Ce manifeste, qui se veut l’expression d’un courant artistique, est un écrit fondateur condensé ; il est issu, initialement, du dialogue, à Paris Saint Germain Des Prés, face à l’’École d’Architecture, de deux plasticiens méditerranéens, fin 2 000, sur des problématiques touchant au Vital et sur des Territoires où opère l’Authenticité.

Les expériences personnelles de certains artistes font que leurs œuvres sont marquées du sceau de la « limite ». Ceci peut concerner la douleur, la souffrance, la misère matérielle ou morale, une crise spirituelle grave… .

Les exemples abondent: Vincent VAN GOGH, UTRILLO, MODIGLIANI…mais aussi RIMBAUD…ou MESSIAEN…attestent parmi d’autres de ce phénomène. »

  • Extrait du Manifeste HOMO GLOBALIS (2 013):

…« la problématique du Réchauffement Climatique (ou « Warning Warming »©, WW, selon notre terminologie) s’est maintenant invitée du voyage, qui commence à hanter tes Représentations Collectives, dorénavant mondiales ou globales »… .

 

  • Voir aussi, en ce sens « Sous Le Soleil Du Pouvoir », huile sur toile 55 x 33 cm (appartenant à La Série-Manifeste précitée) réalisée dans le plus grand quartier d’affaires européen Paris-La-Défense, au sujet des avantages exorbitants des dirigeants des Nouveaux Conglomérats !).
  • Extrait du Manifeste « Pour NOUVELLES REPRESENTATIONS » :

« Tu vois bien que le monde a changé, que bien des choses se sont modifiées, et qu’’en arrière tu ne pourras revenir puisque tu ne peux reculer …mais seulement décrypter le Passé.

L’Histoire, ces moments de Présent qui mis bout à bout deviennent du Passé, et qui empilés sur la durée décrivent le- passage- et- la- vie- des- humains- sur- la- planète- terre- leurs- conquêtes- et-leurs- guerres a été caractérisée ces dernières années par l’’émergence de La Mondialisation, qui traduite dans les diverses langues dit partout la foi faisant loi de l’’Échange généralisé devenu planétaire (et son corollaire l’’Interdépendance): 

 

– de capital-circulation plus rapide de la monnaie et d’’actifs reflétant une plus grande liquidité,

 

– données informationnelles, images et autres rituels, 

 

– de marchandises avec d’énormes porte- conteneurs et autres transbordeurs- transporteurs,

 

– sans oublier la- valse- des- nombreux voyageurs- allant- visiter- les- quatre- coins- de- la- terre… !

 

               Au dialogue Nord Sud cher à GANDHI s’est substituée la vision de Voltaire dans « Le Mondain » : « Le superflu chose très nécessaire / a réuni l’’un et l’’autre hémisphère ».

Tandis que sur le front Est- Ouest, l’’écroulement tel un château de cartes du monde dit « à économie centralement planifiée », a permis une expansion sans précédent du Capitalisme (entends par là du monde de l’Offre- Demande et de son financement/solvabilité) dans la dernière décennie du siècle passé (« on demand » est devenu un slogan); émergeait simultanément une prise de conscience religieuse du troisième monothéisme en date, qui allait se compter, s’’exprimer et parfois faire opposition à ce qui pour lui représente «Le Grand Satan ». Ceci, comme à l’’opposé de la profusion de La marchandise, a commencé, rappelles-t-en, par un simple tapis de prière d’un imam exilé à Neauphle- Le- Château avant que de balayer un Shah de Perse et de Persépolis qui venait d’offrir à tout ce qui compte sur la planète de somptueuses fêtes, par-delà les oppositions politiques et la misère d’’une partie du peuple: la foule avançait comme un seul homme place centrale de Téhéran, était-il écrit dans les gazettes, malgré les tirs nourris des mitrailleuses … . Quelle leçon de Politique, administrée par des masses cimentées par un commun ressenti, que l’on nomme une révolution ! 

 

Voici pourquoi « Pour NOUVELLES REPRÉSENTATIONS » 

Autoportrait Expressionniste, huile sur toile

Un soleil et son Ombre, huile sur toile, appartenant à la prestigieuse Série-Manifeste « Pour ART DE L’EXTREME GEST’ART » (Cf. Manifeste ci-dessus)